Les toilettes sèches

Les toilettes sèches sont des toilettes qui n’utilisent pas l’eau. Jusqu’à 40% de la consommation d’eau d’une maison passent aux égouts. Nous consommons beaucoup plus d’eau pour les WC que pour boire ! Les toilettes sèches sont dans ce cadre un moyen simple et efficace, non pas seulement pour réduire la consommation d’eau potable dans les toilettes, mais de ne plus utiliser d’eau du tout. Cette technique permet également de minimiser le cout de traitement des eaux usées (dans les stations d’épuration) qui proviennent des toilettes.

Toilettes sèchesLes toilettes sèches, ou bien les toilettes à compostage :

Dans la même philosophie écologiste, il est possible de récupérer les excréments pour en faire du compost ou de la biométhanisation. Les toilettes sèches permettent donc de revaloriser les excréments humains en les réutilisant pour l’amélioration de la structure du sol de son petit coin vert à la maison, des jardins publics ou bien des forets.

Dans certains pays, le recyclage de ces matières permet d’en tirer du gaz naturel qui sera valorisé pour produire de l’énergie (pour produire de l’électricité ou pour le chauffage). Il existe des cas où le bio-gaz produit à partir de toilettes sèches publiques alimente un parc automobile adapté.

Les toilettes sèches et les problèmes d’odeur :

L’utilisation de broyat de végétaux secs, des copeaux, de la sciure de bois, des feuilles mortes etc. permet de neutraliser les odeurs. En effet, les (urine/selles) et la sciure de bois (par exemple) donnent un équilibre carbone/azote dans le mélange, stoppe la fermentation et permet le démarrage du compostage. Ce procédé naturel bloque automatiquement le dégagement d’odeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *